Sa mère rend public un incroyable secret sur la princesse !

Lors d’une interview à la presse, Lynette Wittstock a souhaité partager un secret concernant la vie privée de sa fille, Charlene de Monaco. Des révélations qui sont liées au rêve « brisé » de la Première Dame du Rocher.

Un rêve brisé

Lors d’un entretien avec des journalistes sud-africains, la mère de Charlène de Monaco a fait d’incroyables révélations. Dans le très populaire magazine You, Lynette Wittstock revient sur le parcours de la princesse et les difficultés qu’elle a traversées. Selon les déclarations de la mère, sa fille voulait fonder une grande famille. Son rêve le plus important est de devenir mère de cinq enfants. Un projet impossible.

Par ailleurs, le cousin de la première dame du Rocher s’est lui aussi livré à des révélations dans les colonnes du journal Oggi. Ce dernier explique que la princesse a déjà fait une fausse couche il y a quelques temps. On ne sait pas si cette histoire a eu des effets négatifs. A 43 ans, l’ex-sportive peut encore avoir un enfant, même si, d’un point de vue statistique, les probabilités sont limitées. Ainsi, comme on le sait dès l’âge de 40 ans, les chances d’avoir un bébé sont réduites.

Un couple princier en crise ?

Avant de pouvoir être mère pour la troisième fois, Charlène de Monaco devrait être en bons termes avec son mari, Albert. Ces derniers mois, il y a eu des rumeurs selon lesquelles le couple du Rocher serait sur le point de rompre. Certaines rumeurs font même état d’un divorce imminent.

Le Rocher aurait reçu de nombreux appels téléphoniques depuis plusieurs jours. A noter que l’absence prolongée de la princesse en Afrique du Sud ajoute de l’huile sur le feu. Malgré les démentis de la quarantaine, les rumeurs continuent de circuler. Certains disent que le départ de la princesse d’Afrique du Sud est le signe de la fin de son mariage avec Albert II.

Il faut dire qu’en cas de divorce, la mère ne pourra pas avoir la garde de ses enfants. Ces derniers doivent succéder à leur père sur le trône. Quoi qu’il en soit, toutes ces informations sont des conjectures. Pour l’instant, ni la princesse ni son mari ne se sont prononcés sur le sujet.

Charlene, une princesse à l’honneur

Charlène Wittstock, épouse du Prince Albert II de Monaco, est la Princesse de Monaco. Elle est sous le feu des projecteurs depuis de nombreuses années. Elle est née en 1978 au Zimbabwe. Ses parents s’installent en Afrique du Sud quand elle a 12 ans. Très jeune, elle se passionne pour la natation et à partir de 1993, arrête ses études pour s’entrainer à fond.

Elle a participé aux Jeux olympiques de Sydney en 2000. Elle a remporté une médaille d’or au 200 mètres dos au meeting international de natation de Monaco. Au début des années 2000, elle rencontre le Prince Albert de Monaco. Ils gardent leur relation discrète pendant plusieurs mois. Sa première apparition officielle en compagnie du Prince Albert a eu lieu à l’occasion des Jeux Olympiques de Turin en 2006.

Après avoir obtenu une médaille d’argent aux Jeux du Commonwealth à Manchester en 2002, Charlene Wittstock annonce qu’elle mettra fin à sa carrière sportive en 2007. Les fiançailles du Prince Albert et Charlene sont révélées en 2010, leur mariage a lieu en juillet 2011.

Charlène Wittstock est appréciée des Monégasques. Elle est impliquée dans plusieurs événements caritatifs. Depuis 2011, elle préside une association, la Fondation Princesse Charlène, qui soutient la cause des femmes et des enfants.

En 2014, un communiqué officiel du Palais annonçait que le prince Albert et Charlene attendaient un bébé à la fin de l’année. En décembre 2014, Charlène a donné naissance à des jumeaux Gabriella Thérèse Marie et Jacques Honoré Rainier. Jacques, bien que né après sa sœur, est le prince héréditaire.

En 2021, la princesse retourne en Afrique du Sud, pour participer à une mission de conservation des rhinocéros. Souffrant d’une infection, elle se rétablit dans la région proche de Durban. En septembre 2021, elle a été admise d’urgence à l’hôpital en Afrique du Sud, et en est ressortie le lendemain, son état était stable.