Pachinian remporte les législatives, l’opposition conteste

Le Premier ministre arménien Nikol Pachinian a largement remporté les élections législatives anticipées, selon les résultats complets publiés lundi 21 juin, contestés par son principal rival Robert Kotcharian qui dénonce « Fraudes ».

Le parti Contrat civil de Nikol Pachinian a obtenu 53,9% des voix après le dépouillement de 100% des bulletins de vote, ce qui lui permettra de former seul un nouveau gouvernement et de réélire l’actuel chef du gouvernement. Le bloc arménien de Robert Kotcharian a obtenu 21% des suffrages, selon la même source.

De nombreux observateurs craignent cependant que des protestations et même des émeutes n’éclatent à la fin d’une campagne électorale véhémente qui a polarisé la société arménienne quelques mois après une lourde défaite militaire contre l’Azerbaïdjan.

« Nous savons déjà que nous avons remporté une victoire convaincante aux élections et que nous aurons une majorité convaincante au Parlement », Nikol Pachinian a déclaré quelques heures avant l’annonce des résultats officiels, appelant ses partisans à se réunir dans le centre d’Erevan lundi soir.

→ LIRE. Six mois après sa victoire au Haut-Karabakh, l’Azerbaïdjan triomphe toujours

Sans attendre les résultats complets, l’alliance électorale de Robert Kotcharian s’est soulevée contre « Falsifications prévues à l’avance » et exigé « Étudier attentivement les fraudes suspectées et signalées ». « Tant que ces questions n’auront pas reçu de réponses complètes, le bloc ne reconnaîtra pas les résultats du scrutin », sa formation a déclaré dans un communiqué.

Observateurs sur place

Malgré les accusations de l’opposition, la Commission électorale centrale a assuré que « Dans l’ensemble, les élections se sont déroulées conformément à la loi ».

Le taux de participation a atteint 49,4 %, contre 48,6 % en 2018. Environ 2,6 millions d’électeurs arméniens ont été appelés aux urnes pour élire au moins 101 députés pendant cinq ans.

Des observateurs de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) chargés de surveiller la transparence du scrutin présenteront lundi leurs conclusions préliminaires.