Barbara Pompili : gros clash de la ministre à l’Assemblée nationale sur la féminisation de sa fonction

Jeudi 7 octobre, Barbara Pompili était à l’Assemblée nationale pour un débat sur la transition énergétique. Le ministre de Jean Castex s’est entretenu avec un député et le vice-président de la chambre, demandant à être appelé « Madame la Ministre« .

Depuis le 6 juillet 2020 et le remaniement du gouvernement suite au départ d’Edouard Philippe, Barbara pompili est le nouveau ministre de la Transition écologique. Un poste clé à notre époque, mais très difficile à tenir, en témoignent les vicissitudes vécues par deux de ses prédécesseurs, François de Rugy et surtout Nicolas Hulot. De son côté, Barbara Pompili s’est fait un nom auprès des Français en participant… à la dernière saison de Excellent chef, aux côtés du chef étoilé Mauro Colagreco. Malgré ce moment de popularité, la ministre de la Transition écologique est loin de faire l’unanimité parmi les Français. En juin dernier, c’est l’animateur Stéphane Bern qui a payé la ministre lors d’un entretien, l’appelant « dogmatique et sectaire« .

« Je demande très clairement à être appelée ‘Madame Ministre' »

Jeudi 7 octobre, c’est dans l’hémicycle duAssemblée nationale que Barbara Pompili a fait parler d’elle. Le ministre a parlé aux députés mais a mal pris l’attitude du député LR du Vaucluse Julien Aubert. Ce dernier lui a posé une question avant de conclure en l’appelant « Madame la Ministre« . Une attitude volontaire pour laquelle il avait déjà été sanctionné (un mois de privation du quart de son indemnité parlementaire) en 2014 pour avoir refusé d’appeler Sandrine Mazetier, alors présidente »,Madame la Présidente« . Mais Barbara Pompili était déterminée à ne pas lâcher prise et a répondu en l’appelant ».monsieur le journaliste« … avant de faire rappeler à l’ordre par la présidente de séance Annie Genevard (LR, comme Julien Aubert) : « Permettez-moi de vous dire que lorsque M. Aubert dit « Madame la Présidente », nous pouvons penser à ce que nous voulons mais il est conforme à la langue française», lui lance-t-elle sous quelques applaudissements de la salle, avant d’évoquer l’Académie française.

Très rassurée par ces propos, Barbara Pompili a sèchement répondu à Annie Genevard : « Madame la Présidente, avec tout le respect que je vous dois à vous et à votre fonction, Je demande très clairement qu’on m’appelle  » Madame la Ministre « , si le député ne respecte pas ça, eh bien il s’appellera ‘monsieur le rapporteur’ et j’assume l’entière responsabilité», lance le ministre sous quelques huées. Une séquence largement partagée sur les réseaux sociaux et qui a, comme à son habitude, fortement divisé les internautes…