Les lettres au Père Noël

Lettre n°18

Le Petit Robert sous le bras, Julie Larousse descendit de son grand destrier en sueur, malgré le froid de canard qui régnait sur ce rond polaire du grand nord, nommé Pôle Nord. Elle déposa son dictionnaire sur une plaque de glace qui servait de patinoire aux lutins encore trop jeunes pour être soumis aux travaux forcés à l’usine de fabrication de caprices mondains. D’un geste vif et précis, elle recouvrit le corps de son Fend-Le-Vent d’une peau de chameau pour lui  éviter  un coup de froid après cette folle course contre la montre. Son objectif : remettre sa lettre de démission au Père Noël avant que Minuit ne sonne la Nativité de celui qui tombait du ciel en suivant l’étoile brillante au sommet de la géographie tracée sur la voûte céleste. Pas question de travailler une seconde de plus pour des  * caca *… ce mot, elle dut le chercher  sur Wikipédia, *cacahuète * qui signifiait aussi monnaie de singe.

Vite sur ses patins, Julie traversa l’allée centrale toute illuminée par des ampoules multicolore qui dessinaient sur un faux arc-en-ciel le mot Amour.

Le lutin Hautain nommé majordome au château voulut  mettre un holà à son invasion du domicile privé de la Star d’une Nuit Magique annuelle. Julie le repoussa de son cruel revers de main. Il en fut tout estourbi. La voie étant libre, elle força la porte du salon du Père Noël qu’elle prit en flagrant délit de délices comiques avec une poupée mécanique sur une peau d’ours blanc.  Pour vous dire, à cet instant, il était rouge, mais vraiment rouge !

  Elle lui lança à la tête sa lettre de démission.

 

Trop tard. Elle fuyait les lieux qu’on gèle.

Tremblant de tous ses membres pendants, il lut la lettre peine perdue.

 


Aujourd’hui, le 24 décembre de l’an présent, Autour Du Monde,

 

Monsieur Père Noël,

Président de la Tour de Bébelle,

H O H O HO, Pôle Nord

 

 

Monsieur Noël,

 

Par la présente, je n’irai pas par quatre chemins pour vous remettre ma lettre de démission. Depuis la création de votre compagnie associée à la filiale Coca-Cola, j’occupe le prestigieux poste de Fée des Étoiles, celui de l’unique créatrice  de la poudre magique de Noël et des lumineuses décorations du Temps des Fêtes. Vous n’êtes pas sans ignorer que par mon bénévolat, j’ai toujours embrassé votre cause  avec fidélité, félicité et efficacité quant à ma description de tâche et à ma précieuse contribution au succès  économique de votre lucrative entreprise, La Tour de Bébelle, sise au pays des sans soleil.

Cependant, depuis ma fâcheuse rencontre avec votre cousine Carabosse, plus bourrée que jamais, donc sous les effets des illuminations artificielles, j’ai appris votre odieuse complicité au complot de Noël : vider les poches des parents bienveillants et remplir celles des banques Picsou. Horrifiée, face à ce constat déplorable, il ne me reste qu’à  rompre tout rapport avec vous. Je demeure profondément outrée, mais on ne va pas s’enguirlander sur la place publique. J’ai encore ma dignité moi !

Ne me cherchez plus. Je pars en vacances avec Rudolph. Gardez votre chaussette et que le diable emporte l’autre.

Pour m’éviter des coûts faramineux, je ne vous imprimerai pas ce desiderata.

-Marie-Louve- (Coloc du blog de Lénaïg)

Conditions Générales d'Utilisation et Mentions Légales | Contacter la webmaster

Copyright © 2012 - AnnuairePourLesNuls.fr - Tous droits réservés

valide XHTML et CSS .

Pour bien utiliser votre annuaire, acceptez l’utilisation de cookies nécessaires au bon fonctionnement, merci. To find out more about the cookies we use and how to delete them, see our privacy policy.

I accept cookies from this site.

EU Cookie Directive Module Information