Jeu de la St Valentin 2015

Lettre n°5

Cher vieux saltimbanque que j'aime !

Te voilà pour le moment rangé des voitures, comme on dit : cloué à ton lit d'hôpital, rongeant ton frein !

Tu ne t'es pas enrubanné assez, pour reprendre ta méprisante expression,

quand tu m'accusais d'être un dragon coercitif et hypocondriaque (toujours tes mots savants !)

parce que je te suppliais presque à genoux de mettre ton écharpe !

Ah non, tu n'es pas le gentil marié de Peynet, mais tu aurais été trop fade à mon goût !

J'étais ta belle amazone, tu étais mon preux chevalier, nous ne formions qu'un, avec nos chevaux,

et tu menais le cirque à la baguette !

Je reste si fière en me souvenant que tu clamais partout que tu avais trouvé ta ... pointure !

Quelle saloperie, cette pneumonie, trop grave pour qu'on n'appelle pas les pompiers, tu pouvais à peine respirer.

Si tu crois que je n'ai pas entendu tes atchoum !

quand tu tardais à rentrer à la roulotte ou t'attendait ta soupe chaude et que Coco,

entre deux cacahuètes, n'en finissait pas de te copier, dans un tel vacarme

que la moutarde me montait au nez et qu'heureusement je n'avais point de révolver sous la main,

sinon je ne répondais de rien !

Maintenant, il se tait, l'air triste et même des valoches sous les yeux,

picorant sans conviction son piment-oiseau.

Tu n'es pas là et son désarroi révèle son affection pour toi.

Ma lettre devrait te parvenir juste le jour de la St Valentin parce que je ne viendrai te voir que le lendemain,

lorsque Mario passera nous prendre, ma soeur et moi et que nous débarquerons en force

pour t'apporter des oranges et du chocolat, comme il se doit et des provisions de mots croisés !

Pourquoi une lettre ? Parce que tu n'as jamais voulu t'encombrer d'un téléphone portable

et que ce n'est pas commode de t'appeler sur le numéro à l'hôpital et que c'est plus intime par écrit.

Le cirque a continué sa tournée, moi aussi je suis donc au repos forcé, et même plus que cela !

Ma soeur ne me laisse rien faire dans sa maison, alors je reste sur son canapé

comme Madame Récamier sur sa méridienne, et sur un tableau que les touristes vont admirer au Louvre,

et que moi je vois dans un des beaux livres de la bibliothèque.

Alors, tu as intérêt à te remettre vite parce que l'inactivité me pèse.

Nous avons beau être en retraite, toi et moi, nous n'avons jamais baissé les bras,

toi dans la bonne marche du cirque, moi en cuisine !

Et je ne voudrais pas que tu restes trop longtemps faire le joli-coeur avec les infirmières

ni que tu meures d'épectase comme le président de la république Félix Faure

au cas où te viendrait l'idée de me tromper !

Je ne te le conseille pas, ou gare à toi !

Si ma jalousie te fait rire, je ne demande pas mieux à condition qu'elle ne soit pas justifiée !

Je prie tous les saints pour ta santé, je t'embrasse

Ta Rosa

Lénaïg (Le blog de Lénaïg)

Votez !!!

Choisissez 3 lettres

et Votez !!!

Un seul vote

merci

Conditions Générales d'Utilisation et Mentions Légales | Contacter la webmaster

Copyright © 2013 - AnnuairePourLesNuls.fr - Tous droits réservés

valide XHTML et CSS .

Pour bien utiliser votre annuaire, acceptez l’utilisation de cookies nécessaires au bon fonctionnement, merci. To find out more about the cookies we use and how to delete them, see our privacy policy.

I accept cookies from this site.

EU Cookie Directive Module Information